La Russie veut se lancer dans le tourisme spatial


Les journalistes américains ont été inventé l’expression tourisme spatial, après la réussite du vol avec la navette SpaceShip One en 2003. Historiquement, ce vol avec SpaceShip One a été effectué dans le cadre d’une  compétition nommé l’AsariPrixe, les responsables du programme spatial russe veulent prouver que l’accès au tourisme spatial est ouvert pour tout le monde, en déboursant entre 20 et 35 dollar sept personnes ont pu effectuer quelque jour dans l’espace entre 2001 et 2009. Pour visiter l’espace quels sont les conditions nécessaires et est –ce que tout le monde peut y aller ? Et quel est le programme de la société russe pour cette année ?

Pour réaliser un tourisme spatial

Le tourisme spatial n’est pas fait pour tout le monde même si les responsables spatiales de Russie déclarent que le tourisme spatialest ouvert pour le grand public, c’est un voyage privilégié pour les milliardaire cetourisme spatialest facturé jusqu’à deux cent million de dollar. L’année dernier, un accord avec deux particulier est faite, ils désirent de partir dans l’espace pour un tourisme spatial à plusieurs jours d’ici à la fin de l’année 2018. Pour y aller, des visites médicales sont nécessaire puisque les spationautes doivent être en excellente santé physique et surtout mental pendant le voyage. Des visites cardiovasculaire ainsi que virtuels sont obligatoires avant le voyage pour que les touristes résistent à la pression  et ne pas perdre son sang froide en cas de problème.

Le projet de la société russe pendant l’année 2018

Des amateurs spatiaux reprennent un vol spatial cette année, la Russie veut lancer dans le tourisme spatial, le tourisme spatial est donc sur le point de devenir réalité. Peut-être qu’un jour la lune deviendra une destination touristique pour tout le monde qui le sait ? Après l’accident de la navette Virgin Galactic en 2016, et surtout la fin du contrat de la société russe avec la société américain NASA, la RKK Energia la plus grande société Russe voudra encourager les spationautes amateurs  qui veulent faire le tourisme spatial. C’est vrai que c’est les plus fortunés pourraient admirer le courbe de la terre dans la stratosphère mais on peut espérer qu’un jour  la société cherchera  des moyens pour que tout le monde peut visiter la lune, une autre question se pose : est-ce que  le tourisme spatial restera un voyage des milliardaires pour toujours ?